jeudi 9 novembre 2017

Southbank : la balade le long de la Tamise

Il y a des lieux dans Londres avec lesquels on entretient une relation ambivalente : si on y va trop régulièrement, on se lasse de certains quartiers. Puis on se surprend à éprouver comme un manque.

La rive Sud de la Tamise à partir de Waterloo vers London Bridge (quartier en pleine rénovation en ce moment) est une balade idéale en semaine, par beau temps.
Ces deux conditions étant remplies pendant les vacances de la Toussaint, la journée fut idéale. Le London Eye  toujours autant fréquenté, nous décidons de tenter une attraction avec une vue sur Londres, pour £8 par personne. Juste à côté l'ambiance est festive avec un joli carrousel, un merry-go-round, un kiosque de barbe à papa, candy floss, des spectacles de rue, des bouquinistes, et au niveau du centre culturel "Southbank center" et plusieurs restaurants (chaînes mais sympa comme cadre).
Le quartier a toujours quelque chose de nouveau à proposer. En ce moment, il y a une recrudescence de food truck, j'aurai pu faire un thème sur "les camions de nourriture de la Southbank"
Ce jour-là, c'est marrée basse et la plage est bien accessible. Une chance pour les deux cousines qui foulent la plage de Londres bras dessus bras dessous.
Les mouettes tournent autour des chanteurs de rue, l'air de la mer est bien présent. L'ambiance de certains wharf, des quais aménagés rappellent aussi le passé fluvial avec le commerce de matières premières comme le thé ou les épices provenant d'Inde. Nous nous arrêtons longuement à une boutique de design "Suck", qui vaut le détour, comme le magasin du centre culturel de Southbank Centre, très jolis objets.
Une belle journée qui se termine par le marché de Borough, à poursuivre jusqu’à la marina de St Katharine's docks, pour voir les voiliers amarrés à deux pas de la tour de Londres.

vendredi 3 novembre 2017

Halloween 2017 in the dark

La nuit est tombée, les bougies sont allumées dans les citrouilles. Il y a comme une urgence à sortir dans la rue pour aller frapper aux portes et s'il n y'avait déjà plus de bonbons ?
Les parents observent, restent en retrait et veillent à la politesse, insistant pour un petit merci au passage, curieux aussi de voir qui ouvre la porte (certains jouent le jeu du costume à 100%). Qui s'amuse le plus ? 
Certains enfants sont chargés de l'ouverture de la porte, c'est un travail d'équipe. De jeunes bébés en pyjama citrouille découvrent le balai incessant du porte à porte. Pour l’occasion les enfants ne seront pas couchés à 18h, ils veilleront une heure de plus !
Il y a ceux qui ne referment plus la porte et qui attendent tranquillement, avec une petite chaise, un chien, ou d'autres accessoires d'Halloween. Ceux qui laissent le saladier de bonbons au sol avant leur retour. 
Suivons le vampire dans la nuit Halloween.
Devant l'abondance de bonbons, cette année nous avons pesé le butin. Environ 1kg, mais pour notre vampire, l'idée de la pesée, c'est pour être sûr qu'on ne mange rien derrière son dos ! 

mercredi 1 novembre 2017

Halloween 2017 / daylight

Cette année, les enfants sont à l'école le jour d'Halloween : pas de chance ! Je profite de quelques heures pour me faire une idée de l'ambiance de la soirée à venir. 
A la recherche des tendances 2017, je décide de poster mes photos de jour en les classant par thèmes et plus tard, celles de nuit.

Les citrouilles "professionnelles"
Les décorations d'Halloween dans les vitrines sont toujours très créatives, avec cette année, la formule dorée, argentée. La peinture à la bombe donne un beau résultat,  en ajoutant les paillettes, la citrouille est toute pimpante. Et la tendance licorne est toujours d'actualité !
Les maisons victoriennes:
Ces maisons du quartier sont le décor idéal pour l'occasion. Pour couvrir un maximum de rues, j'ai pris mon vélo en direction des plus belles rues. J'en ai couvert une belle quantité avant la nuit tombante (16h30). On sent une émulation entre voisins, c'est souvent plusieurs maisons voisines qui sont décorées.

Les citrouilles "faites maison":
Depuis le temps que je les photographie, les modèles sont toujours uniques ! J'imagine ceux qui la creuse, échafaudant leurs plans à l'avance, faire leurs recherches...Pour cette cuvée 2017, voici mes préférées : 

Les squelettes :
Si les squelettes sont toujours largement représentés, les cranes sont aussi très en vogue cette année ! Une tendance se distingue, les cranes mexicains apparaissent partout, plus joyeux et colorés (dernière photo de la série) que les "têtes de mort" traditionnelles.

Les traces de sang :
La plupart des maisons sont couvertes de toiles d'araignées synthétiques, surtout sur les haies, mais aujourd'hui avec des coloris différents (vert, violet). Je remarque une recrudescence d'empreintes de mains ou de pieds; comme ce rouleau de papier dans l'allée qui mène à la maison ! 
Cette année ma porte préférée sera le numéro 126, avec deux dessins d'enfants affichés, ni plus ni moins.
L'idée géniale :
Prenez trois citrouilles,  posez les sur une fenêtres. Pour les animer, l'auteur de ce trucage a placé un projecteur en face, chez son voisin. Une collaboration très réussie, non ?